Cours en ligne
Accès administrateur

Accéder directement aux rubriques suivantes :
→ Les membres fondateurs
→ Le conseil d'administration
→ Les référents pédagogiques
→ Le comité d'orientation

Les membres fondateurs

retour vers le haut
Logo de l'Ecole des Mines d'Albi-Carmaux Logo de l'Ecole Nationale de la météorologie Logo de l'Ecole Superieure de Commerce de Toulouse Logo de l'INP Toulouse Logo de l'Université Toulouse 1 Capitole

Parce que répondre aux enjeux du développement durable nécessite d’associer les cultures et les disciplines, le Cycle des Hautes Etudes du Développement Durable Midi-Pyrénées est porté par :

L’École des Mines d’ Albi-Carmaux (EMAC)
L’École Nationale de la Météorologie (ENM)
L’École Supérieure de Commerce de Toulouse
L’Institut National Polytechnique Toulouse (INP)
L’Université Toulouse 1 Capitole

Cette mutualisation des savoirs et des expériences permet de mobiliser dans chaque thématique des experts et des acteurs de haut niveau au plan national comme sur le territoire régional.

L’École des Mines d’Albi-Carmaux est une grande école d’ingénieurs placée sous la tutelle du Ministre en charge de l’industrie. Elle est membre du Groupe des Écoles des Mines, qui bénéficie d’une longue expérience de formation de futurs cadres dirigeants pour l’industrie et du PRES « Université de Toulouse ». L’école forme des ingénieurs généralistes. En matière de recherche, elle développe des thématiques sur des créneaux spécifiques dans le génie des procédés, les outillages de mise en forme des matériaux, et le génie industriel. Depuis sa création en 1992, l’Ecole a diplômé 1600 ingénieurs, formé 150 docteurs et contribué à la création de 16 entreprises.

L’Ecole Nationale de la Météorologie (ENM) est un établissement d’enseignement supérieur rattaché à l’Etablissement Public Météo-France. Elle forme principalement des ingénieurs, des chercheurs, des techniciens supérieurs et des techniciens amenés à rejoindre Météo-France ou les forces armées comme spécialistes météorologistes. Elle forme également des étudiants amenés à rejoindre des organismes de recherche ou des entreprises qui exercent dans la météorologie ou y sont exposées et l’intègrent dans leur pratique économique ou industrielle. Elle est implantée sur un vaste campus qui regroupe une pépinière de services : le centre de recherche de Météo-France (CNRM), le CERFACS et la plupart des services opérationnels et de développement de Météo-France (centre de calcul, systèmes d’observation, centre national de prévision) et des forces armées (CISMF). Le Service Central d’Hydrométéorologie et d’Appui à la Prévision des Inondations (SCHAPI) y est également installé.
Depuis la rentrée 2009, l’ENM est une des composantes de l’Institut National Polytechnique de Toulouse (INPT) aux cotés de l’ENSEEIHT, l’ENSAT, l’ENSIACET et l’ENI de Tarbes.

Toulouse Business School s’inspire de l’esprit des pionniers de l’Aéropostale : ouvrir de nouvelles voies, viser l’excellence, parier sur la valeur des Hommes. Elle fait désormais partie du cercle prestigieux des business school triplement accréditées EQUIS, AMBA et AACSB (comme moins de 1% des Business Schools dans le monde) et sa progression est saluée par la presse internationale (classée dans la Top 20 européen par le Financial Times en 2008).
Ses 3 campus (Toulouse, Barcelone et Casablanca), la centaine d’Universités partenaires à travers le monde, la cinquantaine de nationalités accueillies, la soixantaine de visiting professors, sa Fondation ou la notoriété mondiale de son Aerospace MBA sont autant d’indicateurs du développement de l’Ecole.
Ce rayonnement  passe aussi par des coopérations scientifiques avec de grands établissements français. Toulouse Business School fait ainsi partie du Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur « Université de Toulouse » et est fondatrice de ToulouseTech, qui regroupe les 16 Grandes Ecoles de Midi-Pyrénées.

L'Institut National Polytechnique de Toulouse (INPT) est un établissement public à caractère scientifique culturel et professionnel (EPCSCP) ayant statut d'université. Rattaché au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, il regroupe actuellement quatre écoles d'ingénieurs qui couvrent différentes spécialités :
- Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse (ENSAT) :
Agronomie - Environnement - Agroalimentaire - Biotechnologie – Economie et sociologie rurale
- Ecole Nationale Supérieure d’Electrotechnique, d’Electronique, d’Informatique d’Hydraulique et des Télécommunications (ENSEEIHT) :
Électronique et traitement des images- Génie électrique et automatique - Hydraulique et mécanique des Fluides - Informatique et Mathématiques appliquées - Télécommunications et réseaux
- Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs en Arts Chimiques et Technologiques (ENSIACET) :
Chimie - Matériaux - Génie Chimique – Génie des procédés - Génie industriel
- Ecole Nationale d’Ingénieurs de Tarbes (ENIT, école rattachée par convention à l’INPT):
Génie mécanique, systèmes industriels ; matériaux
L’INPT accueille 4400 étudiants. L’offre de formation, qu’il s’agisse de formation initiale ou de formation continue, est très diversifiée : diplômes d’ingénieurs, masters, doctorat, mastères spécialisés, licence professionnelle et diplôme national d’œnologue. Il y a aussi un cycle préparatoire intégré permettant de préparer l’entrée aux écoles d’ingénieurs des 3 INP de France.
L’INPT est aussi constitué de 17 laboratoires de recherche, en lien avec les thématiques de formation.

L'Université Toulouse 1 Capitole trouve son origine dans la faculté de droit canonique créée en 1229. Forte d'une vieille tradition largement reconnue dans les domaines du Droit et des Sciences Politiques, elle s'est diversifiée dans sa recherche et ses enseignements dès les années soixante en développant des équipes de haut niveau dans les sciences économiques et les sciences de gestion. La réputation de son école d'économie et de son institut d'administration des entreprises  a aujourd'hui largement dépassé le cadre des frontières nationales et compte parmi les centres de recherche et d'enseignement de premier plan en Europe.

Le conseil d'administration

retour vers le haut
Pour visualiser les membres du conseil d'administration, téléchargez ce document

Les référents pédagogiques

retour vers le haut
Patrick Blay, Ecole des Mines d'Albi-Carmaux
Photo de Patrick
Blay
De formation gestion et management d'entreprise, complétée par un master "Gestion sociale de l'environnement et valorisation des ressources territoriales", Patrick Blay est chargé de mission formation continue à l'Ecole des Mines d'Albi après avoir exercé 25 ans en développement d'activités industrielles dans le domaine pharmaceutique et la filière papetière.
Gilles Perret, ENM
Photo de Gilles
Perret
Gilles Perret, Ingénieur des Ponts, des Eaux et des Forêts, est responsable de la formation permanente et de la formation extérieure à Météo-France depuis juillet 2009.
Ancien enseignant en informatique et télécommunications à l’Ecole Nationale de la Météorologie (1998-2007), il est l’auteur d’une thèse professionnelle sur les technologies de l’information et de la communication dans les écoles du MEEDDAT (2008). Après avoir été conseiller scientifique à la Cité des Sciences et de l’Industrie de La Villette de 1986 à 1991, il fut notamment chef de mission météorologique en Terre-Adélie lors de l’hivernage 1991-1992 puis responsable du bureau d’étude de la Direction Interrégionale Antilles-Guyane de Météo-France.
Bruno Lagagneux, INP-ENSAT
Photo de Bruno
Lagagneux
Bruno Legagneux, directeur-adjoint et directeur des études à l'ENSAT, est
maître de conférences en économie de l'entreprise agricole.
Ils est fondateur et actuellement vice-président de l'association SOLAGRO
qui œuvre depuis 1981 pour le développement de solutions associant les
problématiques agricoles, environnementales et énergétiques.
Jacques Igalens, Université Toulouse 1
Photo de Jacques
Igalens
Jacques IGALENS est vice-président de l'Université Toulouse 1 Capitole, professeur des Universités. Il dirige la R.O.R., Revue de l'Organisation Responsable et a écrit une dizaine d'ouvrages dont récemment, "Vers une nouvelle gouvernance des organisations" (Dunod 2009), "La responsabilité sociale des entreprises" (PUF 2008). Il est président d'honneur de l'AGRH (Association Francophone de GRH) et de l'IAS (Institut International de l'Audit Social).


Le comité d'orientation

retour vers le haut
Ce cycle cherche, dans son organisation comme dans la composition de ses auditeurs, à constituer localement une plateforme d’échanges entre différentes parties prenantes : grandes écoles, universités, entreprises, administrations, collectivités locales, établissements publics, mouvements associatifs et syndicaux, institutions impliquées dans le développement durable.

Dans cet esprit et afin d’œuvrer dans une logique territoriale, un Comité d’Orientation a été constitué. Il est composé de :
DREAL Midi Pyrénées - Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement
CONSEIL RÉGIONAL Midi-Pyrénées
CRCI Midi-Pyrénées - Chambre Régional de Commerce et de l'Industrie Midi-Pyrénées
ADEME - Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie
ARPE - Agence Régionale Pour l'Environnement
CJD - Centre des Jeunes Dirigeants
Et les auditeurs

Copyright© 2009. Tous droits réservés.
Photos : © Christian Rivière
CSS Valide ! Valid XHTML 1.0 Transitional